Derniere Edition - Prix 0,00 euros - Journal citoyen avec un numero de sirene 0800225225 code frida - et des autres numeros a l'ISBNana, R.C.Lens, RNIS et des Commissions paretages.

Lettre à l’attention d’une certaine catégorie de vaccinés

on 13 décembre 2021 in Non classé

 

I l y a parmi la population des crétins égoïstes, des terroristes à la solde du virus qui ont abusé de leurs droits et libertés, du consentement libre et éclairé prévu par la loi sous l’article L 1111 -4 du code de santé publique et de l’article 55 de la constitution française du 4 octobre 1958. Ceux-ci sont même allés fouiller dans la charte des droits fondamentaux de l’union européenne à la résolution 2361 point 7.3.1 pour en extraire ce passage : « de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informées que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, si elle ne souhaite pas le faire personnellement. » Ces perturbateurs de la bien-pensance se doivent de se faire censurer, que leurs noms soient donnés à des brigades, des agents qui iront frapper à leurs portes harceler ces nuisibles de la société refusant les nouvelles technologies expérimentales et se complaisant dans l’obscurantisme.
Ils ont le culot de dire que les autorisations conditionnelles de mise sur le marché de médicaments en cours d’expérimentation, même dans le cadre de l’urgence ne doivent pas être délivrés lorsqu’il existe des traitements efficaces, ce d’autant plus lorsque la balance bénéfice/risque observée lors de la phase d’expérimentation n’est pas concluante.
Vaccinés de tous pays unissez-vous ! Vous êtes la cible d’infâmes irresponsables qui avec un culot monstre osent en plus, se montrer devant vous en bonne santé. Ils réclament que nous libérions l’hydrocycloroquine et l’Ivermectine en traitement préventif. Mais nous savons tous que ça ne vaut rien financièrement et cela mettrait à jour l’illégalité de la campagne juteuse de vaccination non obligatoire mais soumise à obligation.
La campagne de vaccination doit continuer. De cas contacts en vagues successives, en variant les plaisirs et doses multiples, la seringue vaincra.

Signé Pfizer, Moderna, Astra Zeneca et Janssen

Citoyens déchus de vos libertés ! Vous qui avez compris que la seule obligation que vous deviez avoir, était de vous informer, vous qui avez immédiatement eu le réflexe de vous questionner, de vous interroger, de douter et rechercher l’avis de spécialistes autres que ceux des plateaux TV bourrés de conflits d’intérêts tout comme ceux du conseil sanitaire de défense. Cette liberté à vouloir vous informer par vous-même, vous a conduit à l’échec. L’échec à vous soumettre, à rentrer dans le rang.
Maintenant vous vous faites violence à garder votre calme face à un discours unique qui descend par les escaliers, va aux poubelles, circule sur les trottoirs, prend les transports en commun, fait la queue aux magasins, sur votre lieu de travail et qui vous parle. Vous ressentez au fond de vous-même que la propagande ne se fait plus par les TV ou les journaux mais par le biais de gens ordinaires convaincus que le devoir civique est dans la seringue et l’obéissance.

Cela me met en colère contre ces vaccinés qui ont accepté tous les mensonges sans aucune résistance. En colère lorsque j’entends mon voisin se lamenter sur le délai d’attente pour sa troisième dose et son pass qui prend fin en Janvier. N’a-t-il et n’ont-ils toujours pas réussi à quitter cette série médiatique bouffonne diffusée tous les jours sur toutes les chaînes de télévision. De spectateurs captifs ils sont devenus les acteurs lobotomisés de la série COVID, engagés dans une folie sans limite.
Bientôt la prochaine saison avec les enfants, ils participeront à cette effroyable série médiatique.
Pfizer a lancé un appel aux enfants pour cette nouvelle série. Les enfants qui auront reçu l’injection seront de « super-héros » dotés de « super-pouvoirs  ».

Cette saga de la peur injectée chaque jour, seuls les médias alternatifs pouvaient tenter d’y mettre fin en fournissant des informations sur l’état réel de la crise sanitaire et faire cesser cette désinformation. Mais ces médias alternatifs ont été immédiatement étiquetés de « complotistes », traînés dans la boue et censurés pour avoir tenté un dialogue en proposant des points de vue critiques.
Pourtant on peut retrouver dans les pages de ces sites prétendument « complotistes », le rapport de l’ATIH qui confirme l’extraordinaire exagération des hospitalisations en rapport avec la COVID-19. « Les patients COVID représentent 2% de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020, tous champs hospitaliers confondus » et qui avait été évoqué par les complotistes bien avant cette parution.
Mais ce rapport n’étant pas anxiogène et ne correspondant pas avec les chiffres des non complotistes, ce rapport sera très vite évacué de leurs journaux quotidiens.

Toujours selon les non complotistes, des charlatans ce sont réuni en comité de « Conseil scientifique indépendant ». Une de leurs publication se termine ainsi : « Les injections de matériel génétique à visée vaccinale chez des individus en bonne santé (ou non atteints de pathologies lourdes et mortelles) sont quant à elles totalement nouvelles. Or, dans le cadre d’une injection expérimentale, une procédure très stricte est nécessaire pour évaluer les effets indésirables à moyen et long terme avec trois phases qui durent en moyenne 9 à 10 ans pour un vaccin. La phase I permet sur un petit nombre de patients d’évaluer la dose, la fréquence d’administration et la toxicité. La phase II permet de conforter l’efficacité de la dose choisie. La phase III dure 4-5 ans et permet une évaluation sur un grand nombre de patients en le comparant à un traitement standard ou un groupe placebo. Enfin, la phase IV postmarché permet d’identifier tout effet secondaire grave et/ou inattendu. Dans le cas du vaccin à ARNm contre la COVID-19, la phase III a été menée en parallèle avec la phase IV et le recul est actuellement de moins de 1an. »

En résumé, les injections de matériel génétique à visée vaccinale chez des individus non atteints de pathologies lourdes et mortelles et qui plus est, dans une population entière et sans recul (moins de 1 an) ne correspond pas à une procédure très scientifique. Qu’à cela ne tienne, ne nous alarmons pas, le conseil scientifique de défense sanitaire dévoilera ses données personnelles secrètes dans 50 ans. « les délibérations du Conseil de défense sanitaire d’Emmanuel Macron, qui a géré cette crise, sont normalement « confidentielles pour les cinquante ans à venir ». Le conseil de défense sanitaire n’a pas besoin de se justifier ou d’en discuter avec des non alignés faisant fi de la doctrine dominante du pouvoir. Il a d’autres impératifs…secret à traiter.

Ce vaccin sensé protéger n’a jamais seulement été fiable à 95%. Mais pour ne pas ulcérer les convaincus du vaccin ou les rendre dépressifs et suicidaire disons qu’il est fiable à 35%… Normalement un vaccin, ça empêche d’être malade, un vaccin qui ne protège pas, ce n’est pas un vaccin. Un vrai vaccin, insiste Christian Perronne, empêche d’être contaminé, d’être porteur du virus, alors qu’avec les produits actuellement utilisés, même si on est inoculé, on peut être « porteur et contagieux ». Un vaccin qui doit être renouvelé tous les 6 mois, c’est du jamais vu, on ne peut pas appeler cela un vaccin. A la date du 10/12/21 on parle d’un renouvellement tous les trois mois.
Par contre les effets secondaires, le vaccin n’en manque pas. Mais chut ! Faut pas en parler si on veut faire sa troisième dose sans discuter, il en va de la santé pour les uns et du Pass Sanitaire pour les autres.

Et si les vaccinés sont encore capable de se contaminer entre eux doses après doses, pourquoi insister à vouloir se protéger des non vaccinés en leur imposant des restrictions avec le pass sanitaire ? Peut-on encore espérer la dose miraculeuse qui mettra fin à ce cauchemar totalitaire qui impose l’obtention d’une liberté sous conditions.

Peut-on espérer une subite étincelle de lucidité chez ces vaccinés ?
De toute façon cela ne doit se faire, les vaccinés doivent garder confiance envers les autorités responsables de la sécurité, de la santé publique et de la justice. Elle se doit de recadrer et diriger les potentiels nouveaux sceptiques qui perdent la foi, de les réconforter et leurs proposer une vindicte à l’encontre des non vaccinés. Ils méritent à présent d’être accusés de l’engorgement des hôpitaux, « ce sont EUX les fautifs ». Pour rappel à ceux qui viennent de débarquer, les personnels des hôpitaux se battent depuis très longtemps contre le manque de moyens et de personnels. Aujourd’hui, 5700 lits ont été récemment supprimés malgré les annonces du début de pandémies ou il fallait absolument rétablir 10000 lits au plus vite (selon Macron).Dans la foulée on a jeté le personnel non vacciné dehors pour ne garder que les vaccinés même porteur du virus …mais vaccinés. Comme pourrait dire Castex , les non vaccinés attrape le covid et le transmettent alors que les vaccinés attrape le covid et le transmettent mais eux ils sont vaccinés » (d’après l’interprétation humoristique de Karine Dubernet) .Encore une mais cette fois c’est du pur Castex « Bien entendu, une nouvelle fois, nous avons ensemble constaté que le meilleur moyen de les aider, de soulager l’hôpital, c’est de ne pas tomber malade ! De ne pas tomber malade ! Et ça, ça dépend de chacune et chacun… »

Mais ne nous glorifions pas de ne pas être vaccinés, si nous avons réussi à y échapper, c’est que la plupart du temps notre situation nous le permettait. Alors je marque une pause et m’administre une bonne gifle pour tout ce que je viens de dire……………………………………………… !!!??!!
Tous n’ont pas eu cette chance. Il est par conséquent bon de séparer les vaccinés coopératifs et les victimes de cette vaccination forcée.
On trouve les vaccinés de la première heure, les naïfs qui ne se posent pas trop de questions, on peut tout leur injecter, tout leur faire croire et leurs proposer une carte fidélité ou un abonnement à Pfizer. Sont-ils victimes ? Mais de qui véritablement, d’eux-mêmes ou de cette propagande anxiogène ?

Il y a ceux qui n’ont vu lors de la venue du passe sanitaire que leurs seuls intérêts, leur confort personnel, leur individualisme, leurs petits loisirs et puis c’est tout. Il leur faut absolument la troisième dose pour les vacances d’hiver. Et probablement la quatrième pour les vacances d’été.( c’est dans les tiroirs)

Ensuite viennent tous les autres qui ont été contraints par la force des décrets illégaux à se rendre aux vaccinodromes pour garder leur emploi, leurs revenus, leurs moyens de subsistance, ne pas sombrer dans l’endettement, les malades dans l’obligation de subir des interventions chirurgicales ou devant subir des traitements lourds…et bien d’autres encore.

Se faire vacciner par la contrainte est quelque chose de terrible, quelque chose qu’on ne peut oublier facilement. Et cette contrainte nous la devons à notre gouvernement à la botte de ???? De qui donc exactement. N’oublions pas au passage l’opposition politique et syndicale peu vindicative concernant ces décisions. Participant ainsi à la vaccination de masse et à la privation des libertés par l’instauration du pass sanitaire. Bien sûr ils se sont offusqués, ils voulaient la levée des brevets pour montrer qu’ils étaient là et veillaient à notre bien-être, ils se sont même offusqué sur la lenteur de l’ouverture des vaccinodromes. Et puis ils ont fait dans l’humanitaire en réclamant une aide aux pays africains pour qu’ils puissent se faire eux aussi vacciner. Mais jamais au grand jamais ils n’auront défendu les protocoles de soins qui auraient stoppé net cette pandémie ainsi que tout le reste. Ils ont su préserver des intérêts qui ne nous concernaient pas, voire même hostiles à la population, à sa protection sociale et à la sauvegarde de l’hôpital public. Ah ! Combien de députés ont été présent à l’assemblée nationale lorsqu’il aurait fallu qu’ils soient là ? Quel silence de mort. Je vous laisse le soin de citer ceux qui se sont ouvertement engagé contre ce totalitarisme en marche.

Note : Une chance pour les Africains ! Ils ont su se débarrasser du virus avec l’hydrocycloroquine, l’Ivermectine et l’artemisinine.

La situation inquiétante vers laquelle nous nous dirigeons, nous la devons à plusieurs acteurs, mais je m’en tiendrais seulement à ceux que je côtoie et qui me hérisse le poil. Je parle donc des vaccinés qui se reconnaitront plus haut. Ils ont une responsabilité qu’ils auront du mal à effacer de la mémoire collective. Vous pourrez toujours vous prévaloir d’un abus de faiblesse ou d’un je ne savais pas, il suffisait de réfléchir par vous-même sans attendre tous les jours votre prêt à penser mainstream et comprendre que quelque chose ne collait pas.
Probablement qu’aujourd’hui, la vérité qui se dévoile malgré la censure, devient elle aussi oppressante et insupportable.
Dans le secteur médical, bon nombre de médecins ont du mal à admettre que le vaccin Covid-19 a été la cause des blessures de leurs patients ou de leurs propres blessures. Il est inconvenant de parler des problèmes de santé en évoquant le vaccin. Même les biens portant qui se sont vu terrasser par le vaccin ont tendance à nier la cause de leurs problèmes de santé.
l’Ahnenpass nazi qui visait à documenter l’origine aryenne (en particulier non juive) de son titulaire, participait à une ségrégation raciale. Le pass sanitaire effectivement ne fait pas de ségrégation raciale mais de là à affirmer que c’est uniquement un objectif de santé publique….Qui aujourd’hui peut encore le croire ? Le processus d’exclusion est bien réel et l’objectif de santé publique inexistant. Les preuves qui s’accumulent de jour en jour sont totalement ignorées par les gouvernants de pratiquement tous les pays. La vague est énorme.
Est-il scandaleux de faire une référence avec le nazisme ? L’histoire a tendance à se répéter. Le seul rempart est dans le peuple…ou non.

Voilà ! Vaccinés de force, non vaccinés « Courages »
Soutien et respect à ceux qui depuis le début se battent avec des mots, aux experts et scientifiques pour nous informer et tenter de raisonner la folie de ce monde.
Gasty

Photo Gasty

Pour les cerveaux en réanimation, voici quelques liens. A consulter avec modération pendant le premier mois pour éviter un rejet dû à l’addiction aux médias officiels.
https://reinfocovid.fr/articles-scientifiques/
https://www.francesoir.fr/
https://lecourrier-du-soir.com/category/international/
https://www.wikistrike.com/
https://planetes360.fr/
https://pgibertie.com/
https://qactus.fr/
https://aphadolie.com/

https://aphadolie.com/2021/11/25/martinique-le-directeur-du-chu-benjamin-garel-reeduque-par-linfirmiere-valerie-adele/

Molnupivar / https://baslesmasques.com/o/Content/co683786/molnupiravir-veran-commande-un-traitement-anti-covid-hors-de-prix-et-contro
https://pgibertie.com/2021/11/10/les-mathematiques-plus-efficaces-pour-combattre-la-pandemie-que-les-vaccins-et-meme-que-livermectine/

https://francais.rt.com/france/92344-barbier-propose-que-brigades-aillent-frapper-porte-des-non-vaccines-pour-les-convaincre
https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/nous-sommes-en-guerre-que-des-91661
https://www.mondialisation.ca/vaccination-des-enfants-les-dilemmes-dun-medecin-de-famille-en-temps-de-covid-19/5661768
Témoignages : https://cv19.fr/2021/11/09/plus-de-2000-temoignages-deffets-indesirables-et-de-deces-suite-a-la-vaccination-covid/
https://nouveau-monde.ca/des-medecins-de-soins-intensifs-et-des-scientifiques-prestigieux-sont-menaces-pour-avoir-sonne-lalarme-sur-les-blessures-causees-par-le-vaccin-covid-19/
https://www.nexus.fr/actualite/news/traitements-anti-covid/

https://nouveau-monde.ca/une-publicite-revoltante-de-pfizer-presente-les-enfants-vaccines-comme-des-super-heros-et-oublie-ceux-qui-souffrent-deffets-secondaires/

4 Réponses pour “Lettre à l’attention d’une certaine catégorie de vaccinés”

  1. avatar Gasty dit :

    Alexandre Soljenitsyne : « Je n’ai pas la force, tout petit individu que je suis, de m’opposer à l’énorme machine totalitaire du mensonge, mais je peux au moins faire en sorte de ne pas être un point de passage du mensonge ».

  2. avatar Gasty dit :

    Covid-19 : « Quand la bêtise gouverne, l’intelligence est un délit…En route vers une 4e dose de prestige », Nicolas Vidal

  3. avatar asgsystm dit :

    L’éditorialiste Brendan O’neill résume avec effroi les dérives folles de l’Europe

    Ce qui se passe actuellement en Europe est tout simplement terrifiant. Nous n’assistons pas simplement à une autre série de restrictions Covid. Ce n’est pas seulement l’introduction d’un autre ensemble de mesures d’urgence que certaines personnes jugent nécessaires pour conjurer la dernière vague de Covid et la menace Omicron qui se profile à l’horizon. Non, nous vivons une refonte effrayante de toute la relation entre l’État et l’individu, avec l’État doté d’un pouvoir si extraordinaire qu’il peut maintenant décider pour les citoyens de ce qu’il faut injecter dans leur corps. L’individu politiquement diminué, tellement dénué de droits, ne jouit même plus de la souveraineté sur lui-même, sur cette infime partie du monde que constituent son propre corps et son propre esprit. Nous assistons à la mort violente de la liberté en Europe et aux douleurs de l’enfantement d’une ère nouvelle et profondément autoritaire.

    Dans sa lettre concernant la tolérance(1689), le grand philosophe des Lumières John Locke cherchait à « établir les limites » entre l’individu et l’Etat. Même si un homme « néglige le soin de son âme » ou « néglige le soin de sa santé » « Aucun homme ne peut être forcé d’être… en bonne santé », a-t-il écrit.

Laisser un commentaire