Derniere Edition - Prix 0,00 euros - Journal citoyen avec un numero de sirene 0800225225 code frida - et des autres numeros a l'ISBNana, R.C.Lens, RNIS et des Commissions paretages.

Crieur Public

 

Une Réponse pour “Crieur Public”

  1. avatar Gasty dit :

    Un auteur nommé RAKOVA a écrit ceci :

    Gestionnaire d’une aire d’accueil (par la SARL GDV) des gens du voyage à Jaux proche de Compiègne, j’ai été surpris après 1 année d’activité d’apprendre la dépense engagé par l’ARC auprès du délégataire dont j’étais salarier. En effet depuis mon arrivée dans cette entreprise j’avais relevé beaucoup d’anomalie voire dysfonctionnement quant aux procédures de fonctionnement de cette entreprise sous couvert de l’agglomération de Compiègne. J’ai donc fait mon enquête sur les points ci-dessous.

    Liste nominative des nomades avec listing des dettes ou interdiction d’entrée sur les aires d’accueil géré par cette SARL.

    Nous devions réclamer les dettes sur ce listing et aprés paiement seulement les autoriser à séjourner sur l’aire ou interdire l’accès aux nomades qui ne payer pas une dette, les dettes était parfois des pénalitées donnée par la SARL GDV sans motif et surtout sans pouvoir de police ou autres, la liste des gens du voyages ne respecter pas les droits de la liberté, les renseignements donnée sur cette liste sur des nomades sont incroyable et non vérifiable (vol, détérioration, mauvais comportement)

    Tarifs électrique surfacturé jusqu’à 20 fois le prix normal.

    Cette entreprise subventionné par l’agglo et la CAF à auteur de 361 000 euros/ans, surfacturé l’électricité aux gens du voyage 25cts du kw/h alors qu’il la payer parfois seulement 3 cts ou 6 cts suivant les périodes à l’année et pour cette aire les nomades ont payer 65 000 euros (loyer, eau, électricité), depuis mon intervention l’ARC à fait baissé le tarif électrique à 3 cts du kw/h. Malheureusement la SARL GDV refuse d’établir les factures et les remboursements aux quel ils ont droit.
    Non respect du droit du travail.

    A ce jour 3 salariés ont déposé plainte aux prud’homme contre cette entreprise pour : travail dissimulé, harcèlement moral, licenciement abusif, non respect des procédure de licenciement…..

    Non respect du contrat de délégation du service public
    Le contrat avec l’agglo de Compiègne n’est pas respecter depuis l’ouverture de l’aire en 2008, aucun équilibre des comptes, non respect des clauses de permanence sur l’aire 365 jour ans 24h/24h, entretien non effectuer ou seulement quand il y a des visite officiel. Les chiffres des interventions social complétement injustifiée et augmenter.

    Le rôle de l’ARC le délégant

    Non seulement averti depuis le départ sur cette entreprise et leur méthode de fonctionnement peut avouable, l’ARC dont M. Philippe Marini (Sénateur maire de Compiègne) qui est aussi le président de l’ARC, protège cette entreprise de toute sanction, il est vraie déja que l’appel d’offre était de 234 000 euros alors pourquoi rémunéré 361 000 euros cette entreprise qui ne respecte pas le service publique ?
    Quel est l’intérêt de l’agglo, ou de M. Marini à maintenir cette entreprise en place ?
    Est ce que GDV fait des dons à des partis politique ?

    J’ai du mal a comprendre mais en tout cas les chiffres sont la : budget total gens du voyage 950 000 euros en 2009, et pourtant voici ce qu’on leur attribut 85m² de bitume une douche un toilette, il paie l’eau 5.65 euros le m3 et ont payer 25 cts le kw/h leur place 4.5€ par jour pour 1 caravane plus leur caravane de cuisine soit 135€ par mois.

    Voici mon constat beaucoup d’argent dépensé pour les gens du voyage dans les chiffres mais concrètement rien.

    La SARL GDV le délégataire

    Basé à Marseille cette entreprise fait l’objet de beaucoup de scandale la ou ils ont des aires d’accueil et pourtant tout en étant délégataire d’un service publique elle engrange des bénéfice record pour une petite entreprise. 1 280 000 euros, la gérante ce rémunère 25 0000 euros /net mensuel et pour les bénéfice à pris 600 000 euros de dévident.

    Un salaire mensuel moyen de la gérante de 75 000 euros pour un CA de 3 280 000 euros, ceci est déjà un scandale mais malheureusement légal.
    Cette entreprise achète des bien en Outre Mer.

    Elle ne respecte pas leur salarié mais aussi les gens du voyage, elle font aussi beaucoup de chantage et provoque la peur de nos élus, « si nous lachons les nomades vont tout détruire » voici les propos de M. Klumpp directeur de l’AREAT et Conseillé technique de GDV sa concubine étant la gérante M. Guilloteau.

    Et la justice ?

    Des plaintes sont déposé aussi pour fausse déclaration auprés de la CPAM auprès du procureur de la république, diffamation, mise en danger.
    Au prud’homme malheureusement la procédure des prud’homme est lonque et laisse en déshérence plusieurs ex-salairè, quand aux procureur de la république c’est est encore pire, ayant fournit les courrier et fausse déclaration auprès de la CPAM que cette entreprise à fait avec une plainte le procureur semble ne pas donné suite. les plainte de mes collègues pour harcèlement moral ne semble rien donné non plus…

    Politique et justice semble encore étroitement liè.

    Dernièrement je me suis rendu sur l’aire d’accueil des gens du voyage afin de rassuré les nomades et de leur proposé un collectif afin de défendre leur droit, il apparait que les gendarmes est chercher à m’en dissuadé en insistant sur le but de mes passage sur l’aire en me tenant de faux propos notamment celui que cette aire est un terrain privé ce qui est faut bien entendu, mais je ne cède pas aux pressions.

    J’ai besoin par contre d’aide et un journaliste d’investigation qui pourrait faire une enquète sur toutes les autres aire géré par cette entreprise, dont j’ai déja des témoignage édifiant des salariès travaillant pour eux.

Laisser un commentaire

Avant de poster, veuillez prouver que vous n'etes pas un robot Spam.
Sauvegardez votre commentaire par un copier au cas ou vous feriez une erreur de saisie.

Qui est le premier président de la Vème république (aucune majuscules)?